Make your own free website on Tripod.com

Le sauvetage des juifs 1941-1944 (Paul et Suzanne Haering)

Rafle à Carmaux

Carmaux 1942
Paul Haering raconte "Un beau matin de mai 1941..."
Suzanne mon épouse
Photos d'époque (Carmaux)
Autres photos d'époque...
Extrait du dictionnaire des Justes
Mémorial Jérusalem (Photos)
Témoignage d'Albert Delord
Témoignage de Judith Konowaloff
Témoignage d'Albert Kenigsberg
Témoignage de Françoise Cavalier
Témoignage de Jacques Klajnerman
Le couple Ribas
Rafle à Carmaux - Août 1942 !
Articles de journaux
Liens
Contact

D'après un rapport de la police de Vichy, consultable aux Archives départementales du Tarn, la grande rafle du 26 août 1942, contrairement à d'autres villes du département du Tarn a connu un échec assez marqué à Carmaux.
L'annonce de cette rafle par "Radio Londres" a semble t-il été entendue et mise en application par les Juifs résidant dans cette ville (c'est la raison avancée par le rapport).

Il n'y aurait eu, en effet, "que" quatre arrestations, douze personnes ayant fui Carmaux :



-BRILL Arnold, 53 av de Rodez a quitté Carmaux avec bagages.

-FULSCH Rudolf, 92 av de Rodez a quitté Carmaux avec bagages.

-FULSCH Fajda, 92 av de Rodez a quitté Carmaux avec bagages.

-HERZFELD Jacob, 1 av de Rodez a quitté Carmaux avec bagages.

-EMERICH Hans, 53 av de Monestiés a quitté Carmaux avec bagages.

-HOROWITZ Max, 53 av Jean Baptiste Calvignac a quitté Carmaux avec bagages.

-KARPELES Richard, 44 av Albert Thomas a quitté Carmaux avec bagages.

-LIEBSTER Hermann, id, a quitté Carmaux avec bagages.

-RASDOWITZ Walter, id, a quitté Carmaux avec bagages.

-MITTLER Léopold, 78 av Jean Jaurès, a quitté Carmaux sans bagages.

-KOLLMANN Hugre, id, a quitté Carmaux sans bagages.

-NUDEL Mendel, 4 av de Monestiés, a quitté Carmaux avec bagages.

-BRILL Rosa, 53 av de Rodez, arrêtée (mais pas déportée : se référer en particulier au Mémorial de Serge Klarsfeld et aux listes des déportés du Tarn établies par Gérard Gobitz).

-NUDEL Fajda, 4 av de Monestiés, malade peut être arrêtée (le rapport ne le précise pas) mais non déportée ensuite. (idem)

-JACHMANN Rosa, 68 av Jean Baptiste Calvagnac, arrêtée puis internée au camp de Saint Sulpice (Tarn) mais non déportée. (idem)
Par contre, son mari JACHMANN Louis, même adresse, né le 20 01 1892, de nationalité allemande, était hospitalisé à Carmaux et fut donc arrêté à l'hôpital. Amené au camp de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), transféré ensuite par le 5e convoi de Rivesaltes arrivé à Drancy le 15 09 42, il a été déporté le 16 09 42 à Auschwitz par le Convoi 33 sans retour. (idem)

On peut remarquer deux choses : la majorité a préparé ses bagages et a dû fuir dans la nuit (ou dès l'annonce de la rafle) car cette dernière a débuté très tôt le matin du 26. Ensuite beaucoup partageaient un logement ou habitaient les mêmes avenues.

................................................
 
Tous ces renseignements ont été fournis par Olivier Héral (Castres).
Vous pouvez accéder au site des Amitiés Judéo-lacaunaises dans la rubrique "Liens
".